Voici pourquoi le SM Caen peut encore espérer monter en Ligue 1 cette saison

Stéphane Moulin liste les bonnes nouvelles et Caen peut monter en Ligue 1

Alors que les joueurs caennais vont affronter Pau ce samedi, le SM Caen voit de nombreux feux passer au vert depuis plusieurs semaines. Les signaux positifs s’enchainent et Malherbe peut espérer remonter dans la première partie du classement. Jusqu’à la 5ème place synonyme de play-off ?

Les joueurs caennais ont enfin assimilé la méthode Moulin

En conférence de presse d’avant match, Stéphane Moulin pointait les nombreux points positifs qu’il a observé depuis des semaines. En premier lieu, son projet de jeu tout simplement, sa méthode. Plus particulièrement ses principes sur le plan physique. Réputé exigeant, notamment sur les courses sans ballon, Moulin semble enfin satisfait des déplacements de ses joueurs, comme il l’explique à Foot-Normand : « Le travail employé depuis le début de saison est enfin compris, intégré. Il n’y a plus le frein à main qu’on pouvait ressentir quelquefois. La méthode est assimilée. »

Le SM Caen possède la quatrième attaque de Ligue 2

L’effectif caennais n’est plus décimé par les blessures. Depuis le début de saison, Malherbe vivait une véritable malédiction, avec parfois jusqu’à 10 joueurs titulaires blessés à la fois. Du jamais vu. La chance semble enfin tourner, et la préparation physique de Benoît Pickeu bien digérée. Stéphane Moulin avoue qu’il espérait pouvoir compter sur tous ses meilleurs joueurs à la fois depuis longtemps : « J’ai enfin toutes mes forces sur le terrain. J’avais cet espoir depuis longtemps de pouvoir aligner l’équipe que je voulais. Quand vous avez vos forces en tribune parce que les joueurs sont bléssés, les forces ne sont pas sur le terrain. Quand Mbappé est blessé, le PSG n’est plus la même équipe. C’est pareil partout »

Un système de jeu assimilé et une équipe-type qui se dégage

« Depuis le nouveau système, les garçons ont assimilé quelque chose qui se rapproche de ce qu’on peut faire de plus cohérent ». Cette observation de Stéphane Moulin a pu également être faite par tous les suiveurs du SM Caen sur les trois derniers mois. Depuis le match à Auxerre et l’instauration du nouveau système en 3-5-2, Malherbe a changé de visage. L’équipe marque beaucoup plus de buts (15 lors des 8 derniers matchs), et souvent deux buts par match au minimum. Même si la défense a souvent été prise en défaut, le SMC s’est procuré de nombreuses occasions, même lors d’une défaite contre Niort, jugée injuste par l’entraineur caennais.

Une défense qui semble avoir enfin trouvé un équilibre

De la stabilité, la défense du Stade Malherbe semble également en avoir trouvé. Si Hugo Vandermersch et Ali Abdi sont indiscutables aux postes respectifs de piston droit et piston gauche, il subsiste un jeu de chaises musicales au poste de défenseur central. Jonathan Rivierez et Brahim Traoré nottament, ont soufflé le chaud et le froid ces derniers temps. Stéphane Moulin avoue apvoir tout essayé : « En charnière centrale, j’ai essayé toutes les formules. La dernière en date dégage quelque chose… ». Il est vrai que depuis le recul d’un cran de Djibril Diani, arrivé pourtant cet hiver pour renforcer le milieu de terrain, la défense malherbiste retrouve de l’aplomb. À ses côtés, Prince Oniangué devrait terminer la saison en tant que titulaire sans trembler. Il reste une place disponible, pour trois candidats, dont Brahim Traoré et Jonathan Rivierez. « Il y a aussi Adolphe (Teikeu), qui peut prétendre à jouer. Est-ce que c’est trop tôt ? Est-ce que c’est le moment ? Je n’ai pas encore décidé », précise Stéphane Moulin.

Malherbe est à 10 points de la 5ème place synonyme de barrages

Une des raisons pour lesquelles il est permis de rêver à la Ligue 1 ? Le SM Caen a seulement 10 points de retard sur le premier barragiste : Auxerre, actuel 5ème du championnat. Malherbe peut-il rattraper en 14 matchs l’équivalent de 3 victoires et un nul sur un concurrent ? Si tous les éléments positifs observés depuis plusieurs semaines se maintiennent, tout est possible. Stéphane Moulin, lui, souhaite avant tout faire en sorte que plus personne ne pense à une possible relégation en National. « Il faut sortir de cette zone, celle du maintien, qui n’est pas confortable ». Malherbe a enclenché la seconde depuis maintenant huit matchs, saura t’il passer la troisième et faire un sprint improbable vers les sommets du classement ? Réponse dans les trois mois à venir.

Photo : Capture Facebook SMCaen.officiel

Partager cette info :