Droits TV : Bonne nouvelle pour la Ligue 2 mais la catastrophe pour le SM Caen

Droits TV Ligue 2 terribles jusqu'en 2024

BeIn Sports et Amazon se sont enfin entendus aujourd’hui avec la LFP sur les droits tv de la Ligue 2 jusqu’en 2024. Si le feuilleton continue en Ligue 1 après le retrait de Canal +, la Ligue 2 voit elle son prix légèrement augmenter, passant de 32 à 38M€ par an. Mais derrière le tableau idyllique sa cache une terrible nouvelle pour le SMC

Le bonheur pour les clubs de L2 : les droits TV augmentent, mais le règlement va faire vivre un cauchemar au Stade Malherbe

Le constat est magnifique pour tous les clubs de Ligue 2. La ligue de football professionnelle ainsi que les diffuseurs BeIN sports et Amazon se sont entendus pour la diffusion de 100% de la Ligue 2 jusqu’en 2024. La chaine Qatari continuera de débourser 30M€ par an pour les deux affiches du samedi après-midi, tandis que Amazon paiera 9M€ pour les huit autres rencontres. Le montant annuel passe donc de 32M€ à 39M€. Une bonne nouvelle pour le SM Caen ? Oui, mais il y a d’autres montants que le club Normand, contrairement à ses adversaires directs, ne bénéficiera pas.

Le SM Caen ne touchera presque rien contrairement à ses nombreux concurrents, l’ambition de Stéphane Moulin tuée dans l’œuf

La situation n’est pas si rose pour le SM Caen, qui va se retrouver financièrement défavorisé au contraire de nombre de ses concurrents, comme Dijon, Nîmes, Toulouse et Amiens. En effet, les clubs relégués de la Ligue 1 vers la Ligue 2 bénéficient pendant deux saisons d’un sérieux coup de pouce financier de la part de la Ligue, comme le prévoit le règlement de la LFP.

Malherbe totalement délaissé par la Ligue de Football Professionnelle

Le montant de ces aides est de 2M€ pour chaque club relégué la saison précédente (Dijon et Nimes), et de 1M€ pour les relégués de la saison 2019-2020 (Amiens et Toulouse). Hors, Malherbe entame sa troisième saison de Ligue 2 consécutive, et n’est donc plus concerné par ces montants offerts par la Ligue. Ce ne sont pas moins de quatre clubs concurrents du SM Caen qui vont donc avoir un avantage considérable à l’aube de l’exercice 2021-2022.

Tandis que Pierre-Antoine Capton, président du conseil de surveillance du Stade Malherbe a annoncé de grandes ambitions et que Stéphane Moulin a fait un incroyable sacrifice pour venir au club, les dirigeants du SMC ont pris un sacré coup derrière la tête.

Partager cette info :