Découvrez pourquoi Stéphane Moulin crie à l’injustice

Stéphane Moulin crie à l'injustice après Caen - Niort

Le SM Caen s’est incliné contre Niort, dans une rencontre où les erreurs individuelles en défense ont été sanctionnés d’un but. Cependant, l’entraineur Stéphane Moulin a jugé en conférence de presse d’après match que Malherbe avait vécu une véritable injustice.

Stéphane Moulin : « C’est une véritable injustice »

Les joueurs caennais ont dominé sans relâche le match face à Niort, mais sans pouvoir se montrer dangereux dans le dernier geste. Les niortais eux, ont défendu pendant 90 minutes et profité de deux erreurs défensives côté caennais pour crucifier les malherbistes. En conférence de presse d’après match, Stéphane Moulin, qui était déjà en plein doute avant la rencontre, a surpris l’auditoire en déclarant que les évènements de la première mi-temps étaient une injustice pour ses joueurs. Des propos rapportés en direct par France Bleu Basse Normandie :

« Je considère que c’est une véritable injustice d’être menés 1-0 à la mi-temps. Nos adversaires ont eu un but pour un tir, alors que nous avions l’emprise sur le match. On a manqué beaucoup trop de justesse technique que ce soit sur les centres ou sur les tirs suite à ces centres. Nous avons un penalty oublié à la 44e minute, je tiens à le signaler. Ce n’est pas la même chose quand vous rentrez à 0-1 ou 1-1 à la mi-temps. Le début de deuxième période sonne le glas du match puisqu’à force de faire des cadeaux, on finit par le payer. On leur a offert le match sur un plateau. »

Cette statistique complètement folle des joueurs du SM Caen face à Niort

Les malherbistes ont centré 39 fois face aux Chamions Niortais. Mais surtout, ils ont bénéficié de… 14 corners (contre zéro pour les Niortais). Malgré les efforts d’Hugo Vandermersch, sur son mauvais pied parce qu’il joue côté gauche, et du vétéran Anthony Gonçalves, ni Alexandre Mendy ni Nuno Du Costa n’ont pu être à la réception de ces innombrables centres. Stéphane Moulin explique que « Les déséquilibrer sur les côtés, c’était bien, mais il faut que les centres trouvent des receveurs. Il faut que les ballons arrivent, que les joueurs se déplacent comme il faut, dans les bonnes zones. Force est de reconnaître que ce n’est pas ce qui s’est passé. Quand c’est arrivé, leur gardien a fait les arrêts qu’il fallait ».

Les Caennais se déplaceront à Nancy, la lanterne rouge, la semaine prochaine. Quand on sait que Malherbe a la fâcheuse tendance à la fois de relancer les équipes au fond du trou et en plus de perdre tout le temps en Lorraine, il y a de quoi être inquiet.

Partager cette info :