15M€ de déficit, le SM Caen au bord de la disparition

Le SM Caen au bord de la disparition

L’information est révélée par Ouest-France. Le maintien miraculeux du SMC ainsi que la nomination de Stéphane Moulin comme nouvel entraineur étaient trop beaux. Le choc est terrible, le Stade Malherbe accuse un déficit d’environ 15M€. Une situation catastrophique.

Dans l’état actuel, le SM Caen ne passe jamais la DNCG et devra mettre la clé sous la porte

C’est un terrible chiffre qui est révélé par notre confrère Guillaume Lainé de Ouest-France. Lors d’un entretien fleuve avec l’actionnaire principal Oaktree, représenté en France par le normand Vincent Catherine, l’annonce fait l’effet d’une déflagration. Le SM Caen termine la saison 20/21 avec un déficit entre 12M€ et 15M€. « On est en effet proche du cas dégradé », avoue Vincent Catherine. Les coûts de fonctionnement du club et la masse salariale écrasante (plus de 30 joueurs professionnels dont quelques salaires faramineux) sont les deux principaux facteurs qui sont en train de tuer le SM Caen, sans compter la crise des droits TV qui n’arrange rien. Le plan de sauvegarde de l’emploi (PSE), mené par l’ex directeur général Arnaud Tanguy et qui a terriblement affecté ce dernier, a permis de faire des économies, mais c’est encore insuffisant. Dans l’état actuel, le club n’a aucune chance d’avoir le feu vert de la DNCG (direction nationale du contrôle de gestion) lors de son prochain audit. Malherbe est au bord de la relégation administrative.

Heureusement, l’actionnaire principal va sauver la situation, pour cette fois…

Le soulagement est à la hauteur de la situation catastrophique du SMC. Toujours dans son entretien pour Ouest-France, le directeur d’Oaktree France annonce que l’actionnaire principal du SM Caen va combler le déficit. « Le déficit sera purgé, nous avons les reins solides », annonce Vincent Catherine. Une déclaration qui ravira tous les salariés, partenaires et supporters du Stade Malherbe. Cependant, la patience d’Oaktree a ses limites. Le fonds d’investissement américain, qui était venu au SMC pour investir environ 15M€ sur 5 à 7 ans pour acheter des joueurs, se retrouve obligé de dépenser en l’espace d’une année près de 30M€ pour le seul comble du déficit et ainsi empêcher le SM Caen de mettre la clé sous la porte.

Combien de temps Oaktree accepteront-ils de jouer les bons samaritains ? Le fonds d’investissement est censé récupérer sa mise un jour ou l’autre. Bien que sauvé à court terme, le SMC reste sur un fil. Il faudra absolument que l’entraineur Stéphane Moulin fasse des miracles lors des trois prochaines années. Dans le cas contraire, l’avenir s’annonce sombre du côté du stade Michel d’Ornano.

Partager cette info :